AMARC 11

Radio communautaire - Vers une communauté mondiale:
Recadrer et concilier un monde de dualités

Davantage que dans le passé et quelle que soit la région, des dualités de plus en plus tangibles s’insèrent dans la réalité quotidienne de la radio communautaire. Parmi elles, une insécurité croissante alors que les gens aspirent et luttent pour assurer un sentiment de sécurité de base et à de multiples niveaux. Le «village global» est devenu non pas un marché mondial, mais un centre commercial mondial et, trop souvent, le théâtre de conflits. Plus que jamais, le caractère unique et les attributs de la radio communautaire doivent être mis à profit afin de construire, transformer et rassembler les différentes forces issues des communautés, désireuses de collaborer à assurer une sécurité centrée sur l’humain. La radio communautaire est une ressource unique pour recadrer et réconcilier un monde de dualités dans une communauté mondiale fondée sur l'équité dans la diversité.

Dans un monde globalisé, interconnecté et interdépendant, mais décousu et déséquilibré, la radio communautaire continue de jouer un rôle déterminant en apportant une diversité cruciale de voix, de visions du monde et de valeurs face au discours mondialisé. Cependant, il est également essentiel pour la radio communautaire de répondre de manière toujours plus constructive et stratégique afin de faire évoluer le monde politico-économique, les enjeux géosociaux de la communication et les défis et les opportunités qui leurs sont inhérents. Ce rôle indispensable et stimulant demeure toutefois une tâche complexe. Pour célébrer et renforcer la capacité de la radio communautaire à répondre à ces multiples dualités, la 11e Conférence mondiale de l'AMARC (AMARC 11) se concentrera sur les thèmes suivants: (1) la radio communautaire, la sécurité globale et le développement durable; (2) la radio communautaire, la culture et la sécurité identitaire; (3) la radio communautaire, les conflits et la sécurité institutionnelle.

La radio communautaire, la sécurité globale et le développement durable

Le monde est de plus en plus confronté à des catastrophes naturelles, le plus souvent liées aux changements climatiques et à la gestion irresponsable des ressources naturelles. Ces catastrophes sont deux symptômes et illustrations des inégalités mondiales. Ceux qui en paient le plus fort prix sont les communautés et les groupes vulnérables pour qui la radio communautaire est une ressource cruciale. L'épidémie actuelle de fièvre hémorragique Ebola met en lumière non seulement l'interdépendance des sécurités alimentaire, nutritionnelle et sanitaire mais démontre également que leur négligence peut rapidement avoir des impacts sur la sécurité sanitaire mondiale. Afin d’accompagner la transition des Objectifs du Millénaire pour le développement vers des objectifs de développement durable, la communauté impliquée dans le développement international sous l’impulsion des Nations Unies continuera de soutenir l’idée qu’une plus grande reconnaissance de la paix, de l'inclusion et de l'équité sont les racines d’un développement durable. Ces valeurs ont toujours été celles de la radio communautaire. AMARC 11 s’inscrit donc dans ce calendrier afin d’agir et de garantir un soutien efficace et proactif.

La radio communautaire, la culture et la sécurité identitaire

La culture est un autre prisme de la dualité de la sécurité et de l'insécurité. D'une part, la société mondialisée est souvent projetée comme reflétant le pluralisme de la société dite de l’identité «multiculturelle». Cette peur induite, parfois liée à un sentiment de perte d'identité par exemple, génère souvent des réactions extrêmement négatives face aux migrations. En même temps, les cultures autochtones sont marginalisées et/ou perçues comme des constructions homogènes, notamment à travers des programmes de «télé-réalités» offerts par les médias dominants. De par sa nature et ce plus particulièrement en Afrique, Asie, dans les Caraïbes, le Moyen-Orient, Amérique du Nord et en Amérique Latine, la radio communautaire a développé un processus inclusif et contribue à ce que la citoyenneté soit un instrument au service de la cohésion sociale et du dialogue interculturel. Son mandat reflète pleinement l'esprit de la communauté qu'elle représente en même temps qu'il favorise la participation égale des femmes, des jeunes et d'autres groupes traditionnellement marginalisés et écartés du discours de la communauté. Il a permis de protéger et de faire renaître plusieurs langues, ce qui a non seulement revitalisé les communautés, mais a également enrichi le patrimoine mondial. Il a aussi mis à profit les nouvelles technologies et profité de plateformes digitales ainsi que des médias sociaux. En faisant la promotion de discours et de visions du monde alternatifs, la radio communautaire perpétue la lutte contre de puissants leviers aux intérêts opposés. À cet égard, AMARC 11 soulignera ses réussites et explicitera ses défis.

La radio communautaire, les conflits et l'insécurité institutionnelle

Dans le monde entier, la radio communautaire n'a pas été à l'abri, et a souvent été ciblée par la croissante des conflits, de la violence et de l'insécurité physique. Des menaces proférées par des groupes armés dans les situations de conflit, la censure, les attaques terroristes sur les installations minent de plus en plus la sécurité des radios communautaires ainsi que celles de leurs journalistes et militants. Lorsque les menaces ne sont pas manifestes, divers mécanismes, y compris la législation et la réglementation ou bien leur absence ou leur instrumentalisation délibérées, sont utilisés pour atténuer sa voix. En tout lieux, la radio communautaire a joué un rôle clé dans la prévention et la résolution des conflits et ce, à tous les niveaux; de la communauté à la sphère nationale et même à travers les frontières. Les stations de radio communautaires et leurs plateformes ont été décrites comme des agents pacificateurs, et ils le sont. Ainsi, les motivations des communautés qui possèdent ces stations et les activistes communautaires qui y produisent les contenus de faire respecter la paix et la justice sociale sont indivisibles. Cela à pour conséquence de modifier les pratiques journalistiques afin qu’elles intègrent un message de paix et contribue à intégrer la radio communautaire dans des mouvements sociaux et vers des objectifs fédérateurs. La question est de savoir comment mettre en place des mécanismes qui, du renforcement des capacités à la protection institutionnelle garantirait que la radio communautaire soit toujours et en tout temps en mesure de remplir son rôle de consolidation de paix.